Mon approche 

Dans le cadre de ma démarche de transmission de la méthode des fleurs de Bach, je trouvais important de préciser le sens de ma démarche, qui se veut avant tout : Démarche d'acccompagnement et de formation.

 

Un bout de mon parcours...

  L'opportunité d'une reconversion professionnelle

  Des influences passées qui resurgissent

 ⇒ Une voie plus affirmée se dessine

  Une expérience personnelle des fleurs de Bach

  Une identité professionnelle qui s'affine

  Le désir d'accompagner et de transmettre

 

L'opportunité d'une reconversion professionnelle

Je commence à travailler dès l'âge de 16 ans, comme apprenti en espaces verts, puis enchaîne diverses activités dans des secteurs aussi variés que le travail en bureau (Bien avant l'ère de l'Internet), l'animation socio-culturelle, le transport ambulancier ; puis un concours de circonstance me fait entrer dans les métiers de l'éducation spécialisée, secteur dans lequel j'entre pour rendre service l'espace de deux mois et dans lequel j'évoluerai durant 21 années (protection de l'enfance et secteur du handicap adulte).

Puis, en 2010, ne me voyant plus vraiment courir derrière un ballon dans les 10 prochaines années, j'oriente mon activité vers le secteur de la formation professionnelle. Je réalise tout d'abord des actions d'accompagnement en validation des acquis de l'expérience (VAE) en direction des salariés des secteurs médico-éducatifs (DEES, DEME, DEAMP, DEEJE, DEETS). Dans le même temps, j'assure durant deux années, la coordination d'une action de formation professionnelle ; ma démarche de reconversion est en marche.


Des influences passées qui resurgissent

Toujours inscrit dans ce mouvement de reconversion professionnelle, je décide de me former à la pratique de l'écoute active, selon l'approche du psychologue américain Carl Rogers. J'avais déjà été sensibilisé à cette approche lors de ma formation initiale d'éducateur. J'avais particulièrement été touché par sa vision de la relation aidant / aidé et qui propose une posture, qui pour moi, reste empreinte d'humanisme et favorise indéniablement l'accompagnement vers le mieux-être de celui que Carl Rogers appelle « Le Client »  :

« C’est le client lui-même qui sait ce dont il souffre, dans quelle direction il faut chercher, ce que sont les problèmes cruciaux et les expériences qui ont été profondément refoulées » (Le développement de la personne, Carl Rogers)

De cette démarche de formation, je revisite et approfondi par l'expérience les notions : d'écoute active par la pratique de la reformulation, d'accueil inconditionnel, de non-jugement, de congruence et surtout … d'Authenticité.

Cependant, je reste conscient que tendre vers cette Authenticité reste un parcours semé d'embûches et de défis qui se tiennent en embuscade au milieu de nous-mêmes. D'embûches... dans la mesure où il nous faut composer avec ce que, et qui nous sommes réellement (ce qui implique de se connaître) ; de défis parce que l'authenticité demande d'accueillir l'Autre dans sa singularité, ses valeurs propres, inconditionnellement et sans jugement.

C'est aussi pourquoi … « Je crois que les sentiments authentiques sont extrêmement rares et que l’immense majorité des êtres humains se contentent des sentiments de convention qu’ils s’imaginent réellement éprouver » (André Gide, journal)

Cette approche de Carl Rogers, fait elle-même écho à une autre citation qui m'a accompagnée tout au long de mon activité d'éducateur ; il s'agit de cette citation d'Albert Jacquard : « Le véritable objectif de l’éducation, c’est de dire à chacun : tu es une merveille potentielle, [et] je vais t’aider à t’en apercevoir. Il faut [pour cela] que je te laisse développer tes propres questions, mais il ne faut pas que j’apporte à ces questions des réponses trop absolues » (La laïcité en miroir, édilig, Eloge de l’humanitude)

Ces deux approches illustrent bien le sens que je souhaite donner à mon activité de conseiller en fleurs de Bach. J'utilise ici le terme de conseiller bien que je me définisse plutôt comme formateur et accompagnateur, dans ce sens où je m'attache avant tout à favoriser la transmission du « comment s'approprier efficacement le système des fleurs de Bach » ; la motivation de chacun pour s'engager dans cette démarche lui restant personnelle.

 

Une voie plus affirmée se dessine

Pour approfondir ma connaissance du Système des fleurs de Bach, je suis la formation sur 3 niveaux, proposée par le Centre Edward Bach (Bach Center). Celle-ci me familiarise avec les propriétés et les applications des fleurs qui composent le Système Bach. Puis, afin de m'assurer de rester dans un juste positionnement de transmission des savoirs, ainsi que dans ma relation à mes clients, je rejoins une association de conseillers et formateurs agréés par le Centre Bach, tout en m'assurant de faire l'objet d'une supervision de mon activité.

Dans ce même temps, j'entame une formation professionnelle et diplômante de formateur pour adultes, qui me permet aujourd'hui non-seulement de poursuivre cette activité en proposant des formations à la relation d'aide et d'écoute active ; mais également en me spécialisant sur la prise en compte de l'un des risques psychosociaux majeurs présent dans la vie de nos entreprises : le stress au travail, proposant de palier à ce véritable fléau, en s'appuyant sur le Système des fleurs de Bach.

 

Une expérience personnelle des fleurs de Bach

Avant que de m'engager sur cette voie, je décide de passer moi-même par l'expérimentation des fleurs de Bach. J'avais en effet besoin de travailler sur une relation aux autres plus positive, plus apaisée, plus conviviale et plus tolérante ; de développer plus de confiance en moi-même et en ma valeur personnelle et surtout, besoin de me réconcilier avec ma propre histoire de vie. Avec le recul, je peux dire avec assurance que les Fleurs m'ont accompagnées dans cette réappropriation de mes aspirations les plus personnelles, et en ce sens, le système des fleurs de Bach s'avère devenir un véritable outil de développement personnel  et de connaissance de soi, pour qui se l'approprie pleinement et accepte le « message et la direction » transmis par ce cheminement ; c'est à dire accepte ses faiblesses, et reconnaît également ce qui fonde sa propre valeur. 

 

Une identité professionnelle qui s'affine

Le Dr Edward Bach était médecin et son métier consistait à soigner ; moi-même, je me présente comme formateur pour accompagner la personne dans l'appropriation pragmatique de ce Système, et ce, afin de lui permettre de tendre vers son mieux-être émotionnel. Aussi, là où Edward Bach parlait de maladie, pour ma part je parle de mal-être émotionnel, et là où le Dr Edward Bach évoquait la guérison, pour ma part j'évoque le mieux-être émotionnel.

Car, c'est bien de cela dont il s'agit : le Système des fleurs de Bach permet de retrouver une harmonisation, un rééquilibre émotionnel face à des situations qui nous sont sources de stress et nous occasionnent son lot d'émotions désagréables.

« Ce système de guérison [...] montre que ce sont nos peurs, nos soucis, notre anxiété et des sentiments

de ce genre qui ouvrent la porte à l’invasion de la maladie. Donc en traitant nos peurs, nos soucis, nos problèmes et tout cela, nous nous libérons non-seulement de la maladie, mais en plus les Plantes que la Grâce du Créateur nous apportées, enlèvent nos peurs et soucis et nous laissent plus heureux et mieux en nous-mêmes » (Dr Edward Bach, les 12 guérisseurs et autres remèdes)

 

Cette dernière citation montre également que la dimension spirituelle était bien présente chez Edward Bach, dans ce sens où il attribuait le mérite de son Système de guérison au Créateur de cette nature d'où se trouvaient issus les remèdes floraux ; et si je me retrouve également dans cette même reconnaissance, cependant, je ne la laisse pas transparaître dans ma démarche de formation ; car je considère que chacun, constatant les effets bénéfiques et positifs de l'action des fleurs en lui-même, reste libre de lui attribuer le sens qu'il souhaite, en fonction de ses valeurs, ses perceptions, ses expériences et ses croyances.

 

Le désir d'accompagner et de transmettre

Aujourd'hui, c'est animé d'un désir authentique d'accompagner les personnes dans la découverte et l'appropriation du Système des fleurs de Bach que je développe ce pôle d'activité lié au développement personnel, tout en poursuivant mes propres travaux de recherches qui tendent à comprendre le mécanisme naturel de l'action des fleurs de Bach.

 

Pour conclure, j'avais envie d'une dernière citation de Jacques Salomé :

« Sachant que tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime, il est souhaitable de favoriser l'expression au-delà de l'émotion, ou du retentissement. Cette pratique permettra d'éviter quelques somatisations, du stress et de l'angoisse ».

(Jacques salomé Oser travailler heureux: entre prendre et donner)

 

Pour ce faire, je mets en œuvre des dispositifs de formation, d'entretiens et d'élaboration de complexes floraux personnalisés en fleurs de Bach, qui favorisent toute démarche d'émancipation de ce mal-être qui voudrait régner en maître de notre "destinée" et au détriment de notre ouverture, de notre humanité et de notre accueil de cet Autre tout à la fois semblable et si différent de nous, mais au prise avec cette même quête du Bonheur.

En toute  simplicité

Philippe Echegaray 

Accompagnateur  en fleurs de Bach

 

 

×